Nouvelles

LoRaWAN vs LTE-M pour lire les compteurs d'eau

3/28/2022

Clairement les deux technologies permettent de lire à distance des compteurs d'eau, d'électricité ou de gaz. Mais si on creuse un peu, c'est clair que pour ce cas d'usage, être moins énergivore c'est un gros avantage puisque le transmetteur (capteur sans fil) qui lit le compteur d'eau fonctionne à batteries. Ensuite il y a les frais d'opération mensuels pour la connectivité qui ont un impact important si on évalue les coûts sur 10 ans ou plus. Finalement, la capacité à pénétrer dans des sous-sols, à traverser le béton, le métal ou le verre est un attribut important pour lire des compteurs d'eau, souvent installés au sous-sol.

Selon une étude indépendante publiée à la fin 2021 par un groupe d'universités renommées dont l'University of California Berkeley, LoRaWAN serait 6 fois moins énergivore que LTE-M. Donc, pour avoir la même durée de vie de pile, celle de LTE-M devrait avoir une capacité 6 fois plus grande. Ça n'est vraiment pas surprenant puisqu'il y a un lien direct entre la bande passante (quantité d'information qu'on peut envoyer par seconde) et la consommation d'énergie. La bande passante de LoRaWAN est de 290 bps – 50 Kbps alors que celle de LTE-M est de 200 kbps – 1 Mbps.  D’autres cas d’usages nécessitant une plus grande bande passante que la lecture de compteurs d’eau ou autre télémétrie seraient alors mieux servis par LTE-M. 

Puisque LTE-M est une technologie cellulaire, chaque compteur relié vient avec un abonnement mensuel pour la connectivité cellulaire qui coûte plusieurs fois plus cher qu'une connectivité LoRa. De plus, cette connectivité ne peut servir à transporter des données d'autres capteurs puisque le forfait de chaque compteur ne peut être partagé.

Ensuite, LoRaWAN étant un protocole hautement sécurisé et bidirectionnel, il n'a rien à envier à LTE-M en ce qui a trait à la configuration à distance du capteur au besoin.

Finalement, la capacité de pénétration et la résistance aux interférences de LoRaWAN est de beaucoup supérieure à celle de LTE-M. C'est un atout non négligeable puisque si la connectivité LTE-M est déficiente dans un sous-sol, il n'y a pas grand chose à faire. Par contre en LoRa, on peut toujours rajouter une antenne LoRa dans le quartier pour améliorer la couverture au besoin. Inutile de mentionner que cette nouvelle antenne LoRa pourra également servir à transporter des données de centaines d'autres types de capteurs LoRa pour toutes sortes d'applications.

Enfin LoRaWAN est maintenant utilisé dans presque tous les pays du monde pour lire des compteurs électriques, d'eau ou de gaz. À l'heure actuelle en France, 64% des 60 millions de compteurs reliés le sont en LoRa (ou en Sigfox), contre seulement 7% en LTE-M. Il en va de même dans un grand nombre de pays industrialisés pour des raisons évidentes.

Quand on parle de technologies, il y a toujours des détracteurs qui poussent leur approche en répandant des faussetés sur la technologie concurrente. C'est donc important de faire ses devoirs et d'en tirer ses propres conclusions. 

Eric Bourbeau, B. Ing., MBA,
X-TELIA

Mars 2022

X-TELIA est une entreprise technologique québécoise spécialisée en Internet des objets et en solutions LoRaWAN. Elle accompagne les entreprises et les villes qui veulent déployer des applications sans fil basées sur une connectivité de longue portée hautement sécurisée, peu coûteuse et très peu énergivore. X-TELIA offre au marché québécois des solutions éprouvées ailleurs dans le monde et une expertise de pointe pour faciliter le virage vers l’Internet des objets. X-TELIA exploite aussi un réseau sans fil de nouvelle génération dédié à l’Internet des objets, spécifiquement conçu pour supporter les nouvelles applications qui rendent les villes plus intelligentes, l’industrie plus performante et les citoyens plus en sécurité.

Abonnez-vous pour rester informé des nouveautés!
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.
© 2022 X-TELIA Inc. Developpé par Emroc